Preloader Close

CENADEP préoccupé par la dégradation de la situation sécuritaire à Rutshuru et à Nyiragongo

Dans un communiqué, le Centre National d’Appui au Développement et à la Participation Populaire (CENADEP), une organisation de promotion de développement participatif, membre du Forum régional de la société civile sur la paix, la sécurité et le développement dans la Région des grands lacs, se dit préoccupé par la dégradation continue de la situation sécuritaire à l’Est du pays et singulièrement dans la province du Nord Kivu.

Cette situation est causée par l’activisme du M23, appuyé par le Rwanda, en violation flagrante de l’accord-Cadre d’Addis-Abeba de février 2013 et du Pacte sur la stabilité et le développement dans la Région des Grands lacs signé à Nairobi en décembre 2006.

Le CENADEP note que ces attaques interviennent au moment où cette province est sous un état de siège décrété par le Président de la République, Chef de l’Etat.

Le CENADEP déplore les pertes en vies humaines, des viols des femmes et des jeunes filles ; des atteintes graves aux droits humains et à la dignité humaine ainsi que des déplacements massifs de la population civile.

Le CENADEP dénonce et condamne de manière forte cet état de chose, et invite le Président de la République et Chef de l’Etat à instruire le Chef d’Etat-major général des FARDC ainsi que tous les sévices d’ordre de tout mettre en œuvre pour neutraliser dans les meilleurs délais les forces négatives et restaurer la paix et la stabilité dans cette partie du pays.

Félix Antoine TSHISEKEDI est appelé à saisir le Conseil de sécurité et les autres instances des Nations-Unies, de l’Union Africaine ; de la CEEAC et d’East African Community pour violation grave et répétée par le Rwanda de la Charte des Nations-Unies et la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples, de l’Accord Cadre d’Addis Abeba, du Pacte sur la sécurité et la stabilité dans la Région des Grands Lacs, résolutions pertinentes du Conseil de sécurité sur la situation dans l’Est de la RDC. Le président de la république est prié de ne ménager aucun effort pour apporter un appui conséquent aux FARDC déployées à l’Est du pays.

Le Cenadep exhorte aussi le Gouvernement Sama LUKONDE à prendre des mesures urgentes pour assister immédiatement les populations congolaises déplacées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, mais également d’instruire les gouverneurs des provinces affectées par les forces négatives de mobiliser l’assistance aux déplacés internes.

Kinshasa est invité à appuyer les initiatives communautaires de consolidation de la paix, la promotion de la démocratie et des droits humains, la cohabitation pacifique entre communautés et l’assistance humanitaire mais également appuyer les efforts de la société civile de la région des grands lacs pour son implication forte dans la recherche de Ia paix, la stabilité et l’intégration régionale.

Le Cenadep invite les forces vives de la nation à ne pas céder à la provocation à la violence mais à se mobiliser comme un seul homme pour la protection de l’intégrité du territoire et la souveraineté nationale.

Les acteurs de la société civile de la région sont invités à militer en tout temps pour la restauration de la paix durable en RDC et dans la région des grands lacs.

GK (Presse Congo)