Preloader Close

Cenadep salue l’admission par la Banque mondiale du Programme de Réduction des Émissions du Maï-Ndombe dans le fonds carbone

À travers un communiqué signé ce 9 mai 2022 dont une copie est parvenue à la rédaction de Tsieleka, le Centre National d’Appui au Développement et la Participation Populaire, Cenadep salue la validation du programme de Réduction des Émissions du Maï-Ndombe admis dans le portefeuille du fonds carbone de la Banque Mondiale depuis 2016. La décision fait de la RDC le premier pays à y être admis à ce fonds. 

« Le Cenadep salue la validation de ce plan qui constituait le dernier verrou parmi les conditions posées par la Banque Mondiale pour lancer la mise en œuvre effective de ce programme au profit des communautés locales et des peuples autochtones », peut-on lire dans le communiqué signé par Gabrielle Pero, directrice générale ai du Cenadep. 

Cependant, l’organisation invite les parties prenantes à faire preuve de transparence, de redevabilité sociale et d’équité dans la mise en œuvre effective dudit programme afin que ce fonds puisse atteindre les bénéficiaires qui sont les communautés locales et les peuples autochtones.

Le Cenadep propose aussi la mise en place d’un task force chargé d’assurer un monitoring de proximité sur l’allocation effective de ce fonds en lien avec son Antenne d’Inongo, des organisations communautaires, des organisations de femmes et de mouvements de jeunes ainsi que d’autres groupes marginalisés.

Olivier Masini/www.tsieleka.com